"La publicité, c'est la plus grande forme d'art du XXe siècle." - Marshall McLuhan

WonderCom.info

"La publicité, c'est la plus grande forme d'art du XXe siècle." - Marshall McLuhan

Comment bien rédiger un communiqué de presse ?

com
Suite à un très bon article de notre presse-citron national, j'ai voulu apporter quelques précisions sur les bases du CP (communiqué de presse) que l'on nous apprend en école de communication. Cet article est donc un COMPLEMENT de celui de presse-citron, car un CP ne se résume pas qu'à cela...

Voici 5 points essentiels d'un CP (avis aux apprentis Attachés de presse dans le coin ;) puisque bon, mine de rien... c'est un peu ma formation à la base :)

  • 1. Un CP ne doit jamais s'adresser à quelqu'un
Il est général et parle à la 3e personne (produit). Il ne doit donc pas y avoir le problème du vouvoiement. Seul le message dans le mail, accompagnant le CP peut s'adresser à un destinataire précis. Et là, + 1000 pour Presse-Citron : on ne tutoie JAMAIS sans bien connaître son interlocuteur (on n'est pas chez Skyblog)

  • 2. Pas de pub
un CP n'est pas un dossier de presse. Il faut donc arriver à mettre en avant un produit par les faits et non par la promotion. Comme disait un de mes profs : "les faits, les faits, les faits". Le CP n'est pas destiné à dire "ce produit est top méga génial, va le voir!". Surtout pas! Si c'est le cas, soit ça ne sera pas un vrai CP soit pas un bon attaché de presse.

  • 3. Un CP idéal tient sur une feuille A4 et doit contenir un seul message
Le CP idéal n'est pas là pour regrouper toutes les petites choses que vous désirez communiquer. Conservez un message global unique (tout l'art du CP est là). A vous de regrouper intelligemment les infos

> date
> logo
> titre
> chapeau (petites lignes de présentation qui annonce et résume à la fois la suite.)
> 1er paragraphe : l'actu ! Il faut aller tout de suite à l'essentiel. Les journalistes/blogueurs pro sont bookés, comme le dit notre cher presse-citron. Il faut donc annoncer la couleur tout de suite. ça ne sert à rien d'amener ça avec beaucoup de sucre autour. Si vous avez bien ciblé vos destinataires et que vous avez confiance en votre produit, le contenu sera reprit de toute façon.
> 2e paragraphe : un petit rappel du contexte. Maintenant que vous avez annoncé le plus gros dans le premier paragraphe, il faut donner des éléments de détails et d'enrichissement. Le journaliste/blogueurs pro n'a pas le temps d'aller chercher 15 000 infos sur internet pour compléter son article. Il faut donc lui donner des éléments pour en parler.
> 3e paragraphe : si nécessaire, selon l'info, le produit. Ne chargez pas, histoire de remplir.
> "A propos" : indispensable ! Rappelez toujours les infos essentielles sur votre produit : date de créa, taille, audience, points clés, différences, fondateurs peut-être...  
> Contact : il doit toujours y avoir le contact (nom, prénom, email, tel) de l'attaché de presse. Et cela sur toutes les pages !

  • 4. Relisez et faites relire
Dans un premier temps, relisez personnellement pour voir les fautes les plus grosses : orthographe, formation de phrases, virgules manquantes, fautes de grammaire ou de conjugaison... Puis, faites relire votre CP par un collègue, car on voit rarement les phrases lourdes ou les inversions de syntaxe. Laissez passer quelques minutes (voire même une journée) et relisez une nouvelle fois. C'est souvent au bout du 3e essai que l'on produit un bon CP.

  • 5. Bien choisir son moment
Ne jamais envoyer un CP un lundi ou un vendredi, car vos interlocuteurs ont d'autres choses à faire et que les retombées seront minimes (bon, sauf si vous avez la news du siècle que tout le monde attend!). Pensez aussi à vous renseigner sur l'actu en cours dans votre domaine quitte à reculer la date de diffusion de votre CP pour éviter qu'une autre info lui vole la vedette ;)

Nombreux sont ceux qui s'improvisent agent de communication, car finalement "la comm, ça ne doit pas être si dur!". Et pourtant, c'est un métier de savoir tout ça.

Alors, comme disait Coluche : "C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"
Print
Repost

Commenter cet article

Dom 08/02/2011 10:45


Et éviter de l'envoyer 5 fois de suite, voire davantage, au risque de finir par "gonfler" la bal de votre interlocuteur autant que celui-ci et de provoquer l'exacte réaction inverse de ce que vous
attendiez.